remplacer sucre par miel

Le miel : l’aliment santé par nature

Ce n’est pas un scoop ! On le sait pratiquement tous, le miel est un cadeau de la nature car il a l’avantage d’être bon et sain. il est élaboré exclusivement par les abeilles à partir du nectar des fleurs ou du miellat. Les butineuses nous offrent également le pollen, la gelée royale ou encore la propolis.

Le miel est à la fois un aliment simple et complexe puisqu’il est constitué d’acides aminés, mais aussi d’oligo éléments comme le potassium, le zinc et le magnésium.  C’est un produit vivant car il contient des enzymes et des vitamines très facilement assimilables par notre organisme. Les miels se distinguent entre eux par la présence de pollen en quantité notable et diversifiée. Par exemple, il est considéré comme unifloral si le pollen d’une fleur représente plus de 45% du pollen total.

il est parfaitement indiqué lorsque l’on souhaite avoir une alimentation tournée autour du bien-être et de la santé, et est même recommandé par certains médecins et naturopathes.  On peut tout à fait dire que c’est un bon sucre, les propriétés antioxydantes en plus ! Il est intéressant de savoir que le miel est considéré comme un édulcorant naturel.

Sucre ou miel ?

Le  sucre qu’il soit roux ou blanc est un produit très transformé qui contient principalement du saccharose (glucose + fructose). Le miel a l’avantage d’être composé de plus de fructose mais il est surtout beaucoup plus naturel et a conservé, de ce fait, des micronutriments et antioxydants très intéressants pour la santé.

Selon d’origine du nectar, la teneur en glucose et fructose diffère, entraînant des différences de texture et de saveur. L’augmentation du fructose donnera un miel plus liquide, par exemple. Et quand à la palette de goût, il faut goûter pour en découvrir l’étendue, n’hésitez pas !

Un autre avantage, et non des moindres, c’est le pouvoir sucrant du miel. En effet, le miel contient environ 17% d’eau à quantité égale il est donc aussi moins calorique.  Il possède également un index glycémique plus faible que le sucre ce qui en fait une alternative pouvant être utilisée par les diabétiques.

Alors oui, on peut sucrer mieux avec le miel ! Qui n’a pas mis une bonne cuillerée de miel dans son thé ou sa tisane à la place du carré de sucre ? Les enfants aussi l’adorent dans du lait chaud ou froid, la saveur sucrée est incomparable. Sur une tartine de pain ou sur une brioche au petit déjeuner ou à quatre heures, le miel crémeux ou liquide, remplacera facilement une pâte à tartiner souvent très grasse et très sucrée. Voilà une autre solution face aux produits si fortement décriés.

miel ou sucre

Le miel, un produit qui conserve ses propriétés

Un autre avantage pour le miel est qu’il ne se détériore pas.  Même si on retrouve dans son placard à la maison un pot avec la date dépassée, surtout consommez le ! Il peut se conserver au moins 5 années sans problème, la DLUO de 2 années appliquée de nos jours est une invention assez moderne qui a été mis en place autour de l’année 2000. Lorsque j’ai commencé en apiculture, personne ne mettait de date sur les pots de miels ! La DLUO est faite uniquement pour donner une indication de fraîcheur.

Je me souviens de mon grand-père qui avait conservé et consommé jusqu’au dernier kilo sa dernière récolte de miel, vieille de plus de dix ans. Cela semble assez normal car  la base du miel est du sucre, des enzymes anti oxydantes et un PH bas. Dans ces conditions, Le développement des micro-organismes est presque impossible.

Cependant, c’est un produit vivant et avec le temps, la texture du miel peut se modifier naturellement. Il peut en effet passer d’une consistance liquide à une texture plus ou moins cristallisée. Mais pas d’inquiétude, c’est un phénomène normal ! Pour celles ou ceux qui le préfèrent liquide, il suffit de placer le pot dans un bain marie, (préférez un pot en verre) et en brassant régulièrement, il va pouvoir reprendre une certaine fluidité.

Savez-vous que beaucoup de nutritionnistes et même les coachs sportifs recommandent parfois le miel au lieu du sucre en consommation quotidienne pour répondre aux besoins du corps en apport énergétique notamment.

Remplacer le sucre par le miel

Si vous souhaitez mieux sucrer et ainsi supprimer les effets néfastes du sucre blanc, brun ou roux, alors il est possible de le faire progressivement, commencez par de petites quantités pour éviter de trop modifier le goût de vos aliments.

Un yaourt nature par exemple ou un fromage blanc ou faisselle miellé plutôt qu’au sucre industriel, c’est d’abord bien meilleur. Mais attention, le miel étant 30% plus sucrant que le sucre, cela veut dire qu’il conviendra d’utiliser une quantité de miel moindre. Quand vous utilisez 100g de sucre, 70 g de miel suffisent.

Le côté gourmand du miel pourrait inciter à en mettre plus mais ce n’est pas nécessaire. Sachez qu’une cuillère représente environ 30 g de miel. En cuisine, pensez à baisser la température du four et à diminuer la quantité de liquide dans les recettes. En effet, le miel entraîne un brunissement plus important à la cuisson et il contient environ 17% d’eau.

J’aurai pu profiter de cet article qui taquine le sucre blanc industriel en le comparant au miel 100% naturel. J’aurais pu mettre en exergue les propriétés du ou des miels tellement les différences sont nombreuses. Par exemple,les effets antioxydants grâce aux  flavonoïdes que l’on retrouve en masse, ou encore les avantages des miels pour la cicatrisation ! mais ce sera plutôt dans un article plus dédié à la santé que je vous en parlerai prochainement.

Votre apiculteur Jean-François Crétet